Royal 22ème regiment

Des troupes appartenant au 1 er bataillon accomplissent une tâche similaire ende même que d'autres éléments qui sont affectés à la formation de la police et de l'armée afghanes depuis Les symboles et traditions propres au R22eR sont présentés de manière détaillée au Musée du Royal 22 e Régiment qui se trouve à la Citadelle de Québec depuis sa fondation en Le musée régimentaire constitue un foyer important de diffusion de connaissances et de traditions.

Le Projet Mémoire Écoutez des entrevues en ligne mettant en vedette des témoignages de première main des anciens combattants canadiens à propos de leur service militaire lors de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée.

Par Historica du Canada. La fondation du 22e Bataillon canadien-français Information sur la fondation du 22e Bataillon. Par Le Québec et les guerres mondiales. Par le Bulletin d'histoire politique, publié par l'Association québécoise d'histoire politique.

Recherche dans l'Encyclopédie canadienne.

Se souvenir du mot de passe. Mot de passe oublié? Pourquoi m'enregistrer? De la peinture à la gouache, en passant par l'aquarelle, la guerre s'expose à travers des scènes de la vie des soldats, des paysages, des départs et des rencontres.

Tenue de campagne de soldat. Tenue portée par les soldats canadiens lors de la Première Guerre mondiale. Fabriqué par Ascot Clothes, Canada.

Cette arme est celle du soldat Henri Lecorre, un soldat du 22e Bataillon canadien-françaisavec laquelle il a combattu lors de la Première Guerre mondiale en Europe.

Il y a gravé les noms des batailles auxquelles il a participé. Trente-huit ans plus tard, il la retrouve par hasard dans une exposition, à Lachute, au Québec. Plaque mémorielle en bronze Remise à la famille du soldat Siméon Dorion, membre du 15e Bataillon canadien, décédé en France, en Elle lui a été décernée à titre posthume pour ses actions lors de la bataille de Mercatel et Neuville-Vitasse en France le 8 juin The Glory that is Passchendale [sic], dessin de Bert Thomas Note de bas de page Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Lorsqu'il fut rebaptisé Le Régiment Châteauguay et Beauharnois, le 29 mars voir ci-dessusil fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon th Battalion, CEF faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon aucune désignation CEF faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve.

Lorsqu'il fut rebaptisé Le Régiment de St. Hyacinthe, le 29 mars voir ci-dessusil fut organisé en tant que régiment à deux bataillons. Le 1er Bataillon faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon faisait partie de l'ordre de bataille de la Réserve. Le Régiment de St. Le bataillon servit sur la frontière de Huntingdon.

Note de bas de page 37 Il débarqua en France le 15 septembreoù il combattit en tant que composante de la 5e brigade d'infanterie, de la 2e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre. Note de bas de page 38 Le bataillon fut dissous le 15 septembre Note de bas de page 41 Le régiment débarqua en Sicile le 10 juillet et en Italie le 3 septembre en tant qu'élément de la 3e brigade, de la 1re division d'infanterie canadienne.

Le 16 marsle régiment se rendit dans le Nord- Ouest de l'Europe avec le 1er corps canadien, où il combattit jusqu'à la fin de la guerre. Note de bas de page 42 Le régiment outre-mer fut dissous le 1er mars